Une entrée sur les transformations du travail : du postfordisme au mercure

Cyclope irrévérent

Que les formes, relations et mondes du travail soient en transformations, il n’est plus besoin de le scander pour s’en convaincre. Mais quid, en somme, de ces métamorphoses ? On ne fera pas, ici, le tour d’une problématique tentaculaire. Peut-être l’aborderons-nous par touches, multipliant progressivement les points de vue… Toutefois, comme il ne sera ici question que d’un auteur, et que, pour voir en relief, il faut 2 iris, c’est en cyclope que nous nous lançons dans l’aventure, avec ce texte dont la brièveté est inversement proportionnelle à la qualité.

La synthèse de Daniel Mercure met en lien modèles de gestion, modèles de production et formes de domination. L’approche est ici très large mais les diagnostics actuels sont regardés au prisme de tendances qui ont caractérisées les soixante dernières années. On comprend ainsi d’autant mieux la montée en importance de mots tels que « flexibilité », « compétences », « employabilité », « implication subjective », « autonomie », « responsabilité » dans les discours managériaux. Finalement, ce sont les formes actuelles de sujétion, instrumentalisant la notion même de « personne », que l’auteur met en exergue. Restituer et donner à percevoir autant d’enjeux en si peu de paragraphes est une gageure et l’on ne peut qu’apprécier la réussite… de l’entreprise…

Image: Cyclope irrévérent, Edoardo Puglisi, 2011, Musée des Beaux-Arts de Béziers, image sous licence Creative Commons – Attribution-Partage sous les mêmes conditions.


3 réflexions sur « Une entrée sur les transformations du travail : du postfordisme au mercure »

  1. Quelle fine observatrice tu fais ! Si ce lien n’existait pas, le voilà constitué, et même hyper-constitué par des hyper-liens. La magie du net !

    Et puis, RIP Pdt Salengro…

    1. Quelle fine observatrice tu fais ! Si ce lien n’existait pas, le voilà constitué, et même hyper-constitué par des hyper-liens. La magie du net !

      Et puis, RIP Pdt Salengro…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.