Esprit critique, doutes et certitudes humaines

L’émission de radio de France Culture “Du Grain à moudre” proposait, le 18 octobre dernier, une table ronde composée de chercheurs et spécialistes de la médiation scientifique autour de la question “Comment enseigner le doute sans tomber dans le relativisme?

La discussion, portée par l’actualité d’un regain (dit-on) des conspirationnismes, des mises en doutes du savoir enseigné à l’école et des théories scientifiques (de l’évolution, du genre etc.), permet aux participants d’aborder de nombreux thèmes liés à l’apprentissage, à la construction des théories scientifiques, au rapport entre savoirs et émotions, aux dispositifs pédagogiques et à leur efficacité, leur douceur et leur violence.

Cette discussion constitue donc très littéralement du grain à moudre pour le Tamis, qui se donne diverses missions, dont celle de familiariser des enfants et des adultes, à la notion de point de vue situé sur le monde, ainsi qu’aux démarches d’enquête en sciences sociales, notamment au travers d’ateliers.

Au fil de la discussion, les évocations de la théorie de l’évolution ou du créationnisme donnent envie de se plonger dans l’univers des “youtubeurs” scientifiques, comme dans celui d’e-penser, présenté en cours d’émission, mais aussi de la chaîne dirty biology. Ces “youtubeurs” manient avec brio les matériaux scientifiques anciens et nouveaux afin de produire des contenus intelligents et ludiques, qui nous feront indéniablement mourir moins cons, mais peut-être pas moins bêtes…

Sommes nous vraiment humains ? Réponse par Léo Grasset :

DirtyBiology


Une réflexion sur « Esprit critique, doutes et certitudes humaines »

  1. Dans les méthodes proposées autour de la table ronde, Gérald Bronner invite notamment à “partir de son ressenti”. Il faut accompagner son propre doute et comprendre quels éléments nous y conduisent, pour pouvoir par la suite le déconstruire, en s’appuyant sur des outils scientifiques.

    “La science est une méthode de négociation intellectuelle avec le monde, qui permet de s’affranchir des grandes limites de notre rationalité”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.